Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Cacaoculture agroforestière en Afrique : l’art de concilier production durable et services écologiques

Résumé : L’agroforesterie, qui associe des arbres aux cacaoyers, apparaît comme une option crédible pour renouveler la cacaoculture en Afrique. La culture pure de cacaoyers, dominante, y est en effet à bout de souffle. Il est donc urgent d’identifier des solutions techniques pour stabiliser les zones cacaoyères, réduire la tension sur les forêts et s’adapter à l’évolution du climat. Un équilibre peut être trouvé entre les cacaoyers et un panachage d’arbres choisis par les agriculteurs pour leurs usages variés, tout en maintenant un rendement en cacao convenable sur le long terme. Cet équilibre assure aussi des services écologiques comme le stockage du carbone et la protection phytosanitaire. Des travaux récents menés au Cameroun montrent que le pilotage des cacaoyères agroforestières peut s’appuyer sur un indicateur simple, la mesure de la surface terrière des cacaoyers et celle des arbres associés. Cet indicateur pourrait être adopté pour la certification du cacao durable, tandis que la convergence constatée entre savoirs locaux et résultats scientifiques pourrait aider à co-construire les conseils techniques.
Complete list of metadatas

http://hal.cirad.fr/cirad-03022906
Contributor : Perspective-Policy-Brief Cirad <>
Submitted on : Wednesday, November 25, 2020 - 8:55:45 AM
Last modification on : Monday, January 4, 2021 - 5:02:04 PM

File

Perspective54_Jagoret_FR.pdf
Explicit agreement for this submission

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

Citation

Patrick Jagoret, Stéphane Saj, Aurélie Carimentrand. Cacaoculture agroforestière en Afrique : l’art de concilier production durable et services écologiques. Perspective, CIRAD, 2020, 54, pp.1-4. ⟨10.19182/perspective/31915⟩. ⟨cirad-03022906⟩

Share

Metrics

Record views

54

Files downloads

109